IPCRI

Israel/Palestine Center for Research and Information

Centre israélo-palestinien de recherche et d’information

 

 

 

IPCRI 2007

 

MISSION

OBJECTIFS

PLAN DE TRAVAIL

 

 

MISSION ET OBJECTIFS

 

IPCRI est une institution mixte composée d’Israéliens et de Palestiniens, consacrée à la résolution du conflit israélo-palestinien sur la base de la solution de « deux Etats pour deux peuples ». Pour IPCRI, cette solution à deux Etats pour deux peuples est celle qui permet la réalisation des intérêts nationaux, stratégiques et sécuritaires des deux peuples. Par conséquent, IPCRI reconnaît les droits du peuple juif et du peuple palestinien à réaliser leurs intérêts nationaux dans le cadre de l’autodétermination nationale dans leurs propres Etats et en établissant des relations pacifiques entre deux Etats démocratiques vivant côte à côte.

 

IPCRI cherche à servir de plate-forme intellectuelle pour Israéliens et Palestiniens (et d’autres) ayant la volonté de créer et développer de nouveaux concepts, idées et manières de voir capables d’enrichir le discours politique et public. Ainsi, l’objectif est d’exercer une influence sur les décideurs, ainsi que de contester la réalité politique actuelle, toujours dans le but de faire avancer la solution politique de deux Etats pour deux peuples.

 

Le large éventail d’activités pluridisciplinaires d’IPCRI rassemble Israéliens et Palestiniens venant du courant principal des deux sociétés, mais aussi des gouvernements, du secteur privé, de l’université et de professions variées, y compris des officiels, négociateurs, personnels militaire et sécuritaire, en poste ou ayant officié par le passé, et bien d’autres…

 

En 2007, IPCRI met un accent particulier sur l’augmentation du nombre de femmes participant à toutes ses activités, ainsi que sur l’inclusion des nouvelles générations dans les cercles d’activistes.

 

 

 

 

 

 

APPROCHE

 

En tant que groupe de réflexion (« think-tank ») et groupe d'action (« do-tank ») israélo-palestinien ayant pour objet les politiques publiques mises en œuvre, le travail d’IPCRI, pendant cette période de conflit entre Israéliens et Palestiniens, consiste à :

 

 

 

 

 

 


 

 

 

LE PLAN DE TRAVAIL D’IPCRI EST DIVISÉ EN QUATRE DÉPARTEMENTS

 

LES CAMPAGNES ET ACTIONS EN FAVEUR DES DROITS DE L’HOMME

 

LE GROUPE D’AFFAIRES STRATÉGIQUES

 

LE DÉPARTEMENT RELATIF AUX QUESTIONS D'EAU ET D'ENVIRONNEMENT

 

LE DÉPARTEMENT D’ÉDUCATION A LA PAIX

 

 

 

 

 

LES CAMPAGNES ET ACTIONS D’IPCRI EN FAVEUR DES DROITS DE L’HOMME

 

IPCRI est d’abord et avant tout un think-tank de politique publique. Son objectif tout au long de son histoire de 19 ans a été le développement d'alternatives en matière de politique publique qui sont transmises aux décideurs et ont souvent eu un impact sur les processus décisionnels. Les plus grandes réussites d’IPCRI dans le champ des décisions stratégiques ont été réalisées pour des cas où les questions étaient claires, bien définies et qu’il était possible d’offrir des solutions cohérentes et raisonnables.

 

L’occupation vieille de 40 ans a créé un immense enchevêtrement de contrôles bureaucratiques qui violent de manière systématique les droits de l’homme. Plusieurs organisations de défense des droits de l’homme travaillent sur ces abus comme autant de cas isolés et, ce faisant, parviennent souvent à des taux de réussites relativement importants. Toutefois, en analysant ces faits de violations des droits de l’homme, il est également possible de percevoir le problème de façon systémique, et de développer ainsi une approche stratégique globale pour alléger ou résoudre cette problématique. Certaines organisations dans le domaine des droits de l’homme choisissent le recours légal comme outil pour contester le système. L’approche d’IPCRI, quant à elle, a été de s'occuper de ces problèmes systémiques d’une manière stratégique, comme nous le faisons avec d’autres questions de politique publique. Pour cela, IPCRI cherche à développer des solutions alternatives en matière de politique globale, puis soutient ces différentes options auprès des décideurs-clés. Dans le passé, cela s’est souvent montré très efficace.

 

En plus de notre approche systémique, en raisons des bons rapports qu’IPCRI a développés des deux cotés du conflit depuis de nombreuses années, notre organisation est devenue un centre d’activité avec pour objectif de donner une réponse rapide aux demandes individuelles pour faire face aux crises et problèmes urgents concernant les violations des droits de l’homme, les besoins humanitaires immédiats… Ces problèmes peuvent être liés à la terre confisquée par l’armée israélienne, aux maisons qui sont sur le point d’être démolies, aux permis et aux visas qui sont refusés, aux personnes bloquées aux check-points et aux frontières, aux cas de violences et de personnes disparues (comme les Israéliens Sasson Nuriel, qui fut enlevé et assassiné, ou Gilad Shalit qui attend toujours sa libération), aux détenus palestiniens dans les prisons israéliennes…

 

Ces derniers temps, certaines de ces activités ad hoc sont devenues des campagnes à part entière, comme la campagne pour permettre aux produits agricoles sortant de Gaza d’arriver en Europe à temps pour la saison des vacances, ou encore celle contre la construction d’un musée sur un cimetière musulman à Jérusalem, la campagne pour la réadmission dans les Territoires de citoyens palestiniens vivant actuellement à l'étranger depuis des années et qui se voient aujourd'hui refuser le droit d’entrée dans les Territoires…

 

Les activités d’IPCRI dans ce domaine fonctionnent ainsi de trois manières :

 

1.      En traitant les problèmes systémiques qui donnent lieu à des abus à l' encontre des droits de l’homme de la part de la bureaucratie israélienne en Cisjordanie;

2.      En initiant des réactions rapides au quotidien pour répondre aux besoins des cas individuels;

3.      En lançant des campagnes ciblées, menées ou coordonnées par IPCRI.

 

 

La démocratie israélienne est gravement entachée par toutes ses violations dans le domaine des droits de l’homme, essentiellement à l’égard de la population civile de la Cisjordanie et de Jérusalem-Est. Beaucoup de ces abus ont été intégrés dans les politiques bureaucratiques de contrôle qui maintiennent l’occupation tout en entravant les possibilités de paix. Ces problèmes sont souvent traités de manière ad hoc au cas par cas – ce mode de gestion faisant lui-même partie de la bureaucratie de contrôle et d’occupation. Des mécanismes comme le numéro spécial SOS humanitaire ont de fait pour fonction de résoudre les cas individuels sans pour autant s'occuper du caractère systémique inhérent à ces abus et qui découlent des politiques en vigueur. Le travail d’IPCRI dans le domaine des droits de l’homme vise à confronter de manière globale ces problèmes dont l’élimination pourrait résoudre des milliers de cas individuels.

 

 

 

 

 

LE GROUPE D’AFFAIRES STRATÉGIQUES (GAS)

 

 

1.      L’Equipe d’Analyse Stratégique (EAS) – un groupe d’Israéliens et de Palestiniens haut placés, pour la plupart d’anciens officiels, qui ont participé sous diverses formes aux négociations ou au processus de paix au sens large. L’EAS est convoquée chaque mois pour des réunions d’un week-end ou d’une journée. Il est le think-tank (groupe de réflexion) principal d’IPCRI pour la formulation de politiques alternatives pour rétablir le processus de paix bilatéral israélo-palestinien soutenu par la communauté internationale.

 

2.      Le Groupe de Travail Economique (GTE) – un groupe d’Israéliens et de Palestiniens issus tant du secteur privé que du public visant à élaborer des politiques économiques coordonnées qui soient aptes, d’une part, à relancer les économies des deux sociétés et, d’autre part, à forger des liens commerciaux sur la base d’intérêts communs. Ce groupe se réunit pendant un week-end tous les deux mois.

 

3.      Les Mercredis après-midi d’IPCRI des activités destinées à un large public dans le but d’engager les participants dans des débats-clé concernant le processus de paix israélo-palestinien.

 

4.      Des rencontres académiques entre Israéliens et Palestiniens ayant des affiliations islamiques – dans le but de réduire l’écart de compréhension, ce groupe cherche d’une part à éclairer des concepts politiques comme, par exemple, celui de la hudna, et, d’autre part, à valoriser la diversité culturelle.

 

 

 

 

 

LE DEPARTEMENT D’EDUCATION A LA PAIX

 

 

La communauté d’enseignement pour la paix et la démocratie

 

En novembre 2006, IPCRI a convoqué une conférence internationale sur l’enseignement de la paix et de la démocratie qui a été couronnée d’un grand succès. IPCRI considère cette conférence comme une occasion importante pour continuer de travailler sur le long terme dans le champ de l’éducation en faveur de la paix et de la démocratie, et non pas seulement comme un événement unique.

Les activités post-conférences incluront :

 

§         La création d’une communauté israélo-palestinienne et internationale d’enseignants de la paix et de la démocratie.

§         Quatre réunions de week-end pour les enseignants de la paix et de la démocratie en Israël et de Palestine sont programmées pour l’année qui vient.

§         Toutes les présentations faites à la conférence seront mises sur un site web.

§         Publication – L’IPCRI publiera un livre qui contiendra les exposés présentés à la conférence ainsi que des matériaux, données, projets, programmes de formation, plans de leçons, ressources multimédia, liens vers d’autres organisations…

§         Une mailing-list pour maintenir les échanges – L’IPCRI a créé une liste des participants à la conférence (et d’autres qui l’ont intégrée). L’IPCRI est le modérateur de la liste et fait tout pour que la liste reste active, vive et productive pendant des années suite à la conférence. Il y a déjà 500 membres sur cette liste.

§         L’IPCRI créera une base de donnée active de matériaux, pour la plupart numérisés pour l’enseignement de la paix et la démocratie – disponibles pour tout le monde, tout en mettant l’accent en particulier sur la distribution de ces matériaux dans les écoles d’Israël et de Palestine.

§         L’IPCRI initiera, publiera et promouvra des meetings et des séminaires sur l’enseignement de la paix et la démocratie aux niveaux local et international.

§         L’IPCRI cherchera à créer un conseil israélo-palestinien de l’éducation pour la paix et la démocratie rassemblant des institutions, des ONG, des organisations, des écoles et des universités qui s’intéressent au développement de l’éducation pour la paix et la démocratie en Israël et en Palestine.

§         L’IPCRI publiera une revue trimestrielle de l’enseignement de la paix et la démocratie.

 

 

 

 

LE DEPARTEMENT POUR LES QUESTIONS RELATIVES A L’EAU ET A L’ENVIRONNEMENT

 

 

1.      Le groupe de travail israélo-palestinien pour l’eau

Depuis 1989, l’IPCRI convoque des groupes d’experts d’eau israélo-palestiniens. Ces efforts ont abouti à la convocation des 1re et 2e Conférences académiques israélo-palestiniennes sur l’eau. Actuellement, l’IPCRI recherche des fonds pour convoquer à nouveau le groupe de travail pour l’eau et d’organiser des réunions tous les deux mois. La création d’une communauté d’experts d’eau a permis jusque-là une énorme amélioration de la compréhension des besoins en matière d’eau, de la gestion de l’eau et des problèmes en communs, tout en contribuant au développement de la coopération transfrontalière.

2.      Un programme d’analyse des conflits et tensions dans le but de parvenir à un consensus concernant Wadi Gaza

L’objectif principal de ce projet est de produire une évaluation du conflit concernant le bassin hydrographique de Nahal Hebron, Nahal Besor, Nahal Lachish, Nahal Beersheva et Wadi Gaza dans le but de déterminer la faisabilité de la création d’un conseil de gestion et d’aménagement pour tout le bassin. Le projet vise à identifier tous les intéressés en Israël et dans l’Autorité palestinienne, à interviewer les acteurs principaux et à déterminer s’il est possible de fonder un conseil d’aménagement et de gestion hydrographiques pour tout le bassin.

3.      Une conférence internationale sur l’environnement d’Israël, Palestine et de la Jordanie à la fin de l’année 2007 à Antalya en Turquie

Cette conférence se concentrera sur le besoin de coopération efficace sur le long terme entre Israël, la Jordanie et la Palestine – avec le soutien de la communauté internationale. Une telle coopération est essentielle pour traiter les problèmes environnementaux de la région de manière efficace. La conférence sera organisée par un consortium d’ONG environnementales israéliennes, palestiniennes, jordaniennes et mixtes que l’IPCRI a rassemblées. La conférence fera le point sur l’actuelle situation s’agissant de l’environnement et de l’eau dans la région, traitant un large éventail de thèmes et, par la suite, discutant des meilleurs moyens de mettre en place une coopération efficace sur le long terme pour traiter les problèmes qui ne peuvent être résolus que par la collaboration.

 

Parmi les questions qui seront traitées sont :

 

·        L’approvisionnement en eau et sa qualité

·        La gestion des déchets solides (en particulier le problème de l’élimination des déchets dangereux)

·        La pollution de l’air

·        Les progrès à réaliser dans le domaine du recyclage

·        La préservation des espaces ouverts

·        L’avenir à long terme de la biodiversité

·        La réponse aux problèmes du réchauffement de la planète et ses impacts sur la région

·        La lutte contre la désertification

·        Le rôle du secteur privé dans la préservation d’un environnement durable

·        L’avenir de la Mer Morte

·        La gestion des cotes

·        Les questions d’énergie

·        La création de structures politiques et administratives efficaces pour la coopération à long terme

·        Le rôle de la communauté internationale et des donateurs.

 

 

 

AGRICULTURAL PROGRAMLE GROUPE DE TRAVAIL ISRAELO-PALESTINIEN SUR L’AGRICULTURE

 

Le secteur agricole est aujourd’hui le secteur le plus important de l’économie palestinienne. La rentabilité de ce secteur est largement dépendante de la coopération avec Israël. L’objectif du groupe de travail pour l’agriculture est d’identifier les occasions permettant de mettre en avant les intérêts communs des secteurs agricoles israélien et palestinien. Le groupe de travail convoquera trois réunions de longs week-ends en 2007 pour élaborer des plans de travail et des recommandations politiques qui seront par la suite appliqués par les participants du groupe eux-mêmes.

 

 

 

 

 

 

L’Initiative du 5 juin 2007

Deux Etats

Deux peuples

Une paix

 

IPCRI a lancé l’Initiative du 5 juin :

 

Le 5 juin 2007 a marqué les quarante ans de la guerre de juin 1967. Durant la semaine du 5 juin, des citoyens à travers le monde ont participé aux évènements organisés par les individus et les organisations populaires qui ont intégré l’initiative du 5 juin avec le peuple d’Israël et de la Palestine, et qui ont manifesté pour la paix israélo-palestinienne. Plusieurs des évènements principaux ont eu lieu dans des villes-clés comme Jérusalem, Tel Aviv, Ramallah et Gaza. Des évènements ont été organisés dans d’autres villes majeures telles : Washington, New York, Chicago, Athènes, Paris, Berlin, Bruxelles, Munich, Frankfurt, Londres, Ottawa, Toronto, Vancouver, Moscou, Rome, Amman, Le Caire, Tokyo…

 

L’appel qui a uni tous les participants à l’Initiative du 5 juin est :

 

Deux Etats pour deux peuples – une paix

Fin au conflit, fin à l’occupation

 

Pour plus d’information, consulter :

 

http://www.june5thinitiative.org

 

 

 

COMMENT VOUS POUVEZ SOUTENIR L’IPCRI

 

IPCRI est soutenu par des contributions de la part d’individus, fondations, entreprises et gouvernements. Aux Etats-Unis, l’IPCRI est soutenu par les Friends of IPCRI-USA (Amis d’IPCRI aux Etats-Unis), une association bénévole agréée pour laquelle les dons sont déductibles d’impôts.

 

Des dons déductibles d’impôts peuvent être accordés à :

 

The Friends of IPCRI – USA, Inc.

c/o IPCRI

P.O. Box 9321

Jérusalem, Israël 91092

 

 

Pour faire un don par Internet :

 

http://www.ipcri.org/donate.html

 

 

 

 

 

 

IPCRI

 

http://www.ipcri.org 

Téléphone : +972 2 676 9460

Fax : +972 2 676 8011

Email : ipcri@ipcri.org

 

 

Gershon Baskin et Hanna Siniora

Co-directeurs